Augmenter de deux candidats remplaçants la liste des candidats au conseil municipal : mettre fin à l’incompréhension !

Mardi 8 mars à l’initiative des sénateurs les Républicains, le Sénat a adopté un texte déposé par Jean-Noël Cardoux, visant à augmenter de deux candidats remplaçants la liste des candidats au conseil municipal.

Depuis les dernières élections municipales qu’a-t-on pu constater ? Dans les villes où il n’y aurait eu qu’une seule liste élue, souvent de petites communes, l’intégralité des candidats siègent au conseil municipal. Il ne figure donc personne pour remplacer un membre du conseil en cas de décès du maire ou d’un conseiller. Cette situation provoque à chaque fois des élections municipales anticipées.

Afin d’y remédier, et ainsi de favoriser la stabilité de l’action municipale, le texte de Jean-Noël Cardoux prévoit de rajouter deux candidats remplaçants sur la liste des candidats au conseil municipal. Ceux-ci ne seraient appelés à siéger qu’en cas de décès du maire ou d’un conseiller municipal. Les conseils municipaux pourraient ainsi élire un nouveau maire sans passer par de nouvelles élections. L’adoption de ce texte met fin à une situation aberrante et parfois incomprise par nos concitoyens.