Jean-François Rapin : « Economie Bleue : l’amendement sur l’interdiction du chalutage en eaux profondes retiré »

Proposition de loi sur l’Economie Bleue : l’amendement sur l’interdiction du chalutage en eaux profondes retiré. Jean-François Rapin est intervenu, cet après-midi en séance publique, suite aux propos du Sénateur écologiste, Joël Labbé, pour rappeler l’importance de la filière de la pêche et pour déclarer qu’il fallait arrêter de mettre des bâtons dans les roues de ces professionnels.

Jean-François Rapin et ses collègues du groupe Les Républicains n’ont pas manqué de réaffirmer leur volonté de faire confiance à la filière de la pêche dont les progrès en matière de préservation des ressources sont importants ces derniers temps.

Suite aux nombreux échanges entre sénateurs et avec Monsieur Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des transports, de la mer et de la pêche, l’amendement a été retiré par son auteur. C’est toute la filière professionnelle de la pêche qui peut désormais souffler, les emplois du secteur seront sauvegardés.

La Commission européenne étant mobilisée sur cette question et la France ayant eu l’occasion de faire connaître sa position à de nombreuses reprises, il ne paraît pas opportun pour la France de légiférer, seule, sur une mesure qui pénaliserait grandement le secteur de la pêche professionnelle dans un contexte de compétition européenne accrue, et qui enverrait un signal négatif à l’encontre du chalutage et des arts traînants en général.

Il est désormais primordial pour notre pays de peser dans les négociations européennes afin d’obtenir un encadrement des pratiques qui concilie à la fois la préservation de l’activité économique et la protection des fonds marins.