Pénurie de médecins : « Il faut valoriser davantage la médecine générale à l’université : seuls 10 % des étudiants envisagent de s’y consacrer. »

Chantal Deseyne, Sénatrice d’Eure-et-Loir, alerte le gouvernement sur la pénurie de médecins que connaissent de nombreux territoires français.