Régionales 2015 : réformer la France pour répondre à la colère de nos concitoyens !

Jean Bizet, Président de la commission des affaires européennes du Sénat, se réjouit du score des forces républicaines lors du second tour des élections régionales en France mais tient à souligner qu’il ne faut pas oublier le vote du 6 décembre.
« Ce vote de colère nous oblige à répondre aux attentes des Français. Il nous faut pour cela avoir le courage de faire les réformes dont notre pays a besoin et que l’on n’a eu de cesse de repousser depuis 10 ans », a-t-il-déclaré.

Pour ce faire, Jean Bizet invite le Gouvernement à inscrire la France dès maintenant dans le programme d’appui à la réforme structurelle, doté de 143 millions d’euros.

Ce dispositif, en cours d’élaboration, permettra aux États-membres qui le demandent de bénéficier d’une aide technique dans la mise en œuvre des réformes structurelles et administratives qu’ils ont adoptées. « Ce nouvel outil s’inspire du modèle de la task-force qui a fait ses preuves à Chypre et en Grèce. La France pourrait ainsi trouver auprès de l’UE un appui précieux en terme d’expertise et de mise en œuvre opérationnelle sur le terrain », a-t-il-précisé.

Avant de conclure : « C’est l’absence de réformes qui a mené la France dans la situation où elle se trouve. C’est l’absence de réformes qui entraîne par ses conséquences le désarroi des Françaises et des Français. C’est l’absence de réformes qui, de plus en plus, fait de la France l’élève malade de l’Europe ».