Jean-François Husson : « Unanimité au Sénat : au rendez-vous de l’unité nationale. »

Un moment rare pour ne pas dire historique. Le projet de loi sur la prolongation et le renforcement de l’état d’urgence, a été adopté ce vendredi par le Sénat à l’unanimité des suffrages exprimés.

Les clivages politiques ont, sans surprise, été dépassés compte tenu de la situation exceptionnelle.

Avec les Sénateurs, nous avons prolongé de trois mois l’état d’urgence à compter du 26 novembre 2015. Nous l’avons aussi renforcé en autorisant des perquisitions administratives, rapides et massives, de jour comme de nuit, pour qu’il y ait, très vite, moins d’armes dans les mains des terroristes.

La France adresse, ainsi, un message clair aux fanatiques de l’Etat islamique avec la volonté de les éradiquer avec une détermination sans faille.

Avec ce projet de loi, nous contribuons à restaurer l’ordre public, à réaffirmer l’autorité de l’Etat. Nous donnons ainsi de nouveaux moyens à l’action.

Etabli à l’issue d’un dialogue approfondi entre le gouvernement et les deux assemblées parlementaires, le nouveau régime de l’Etat d’urgence – temporaire- concilie le respect de nos libertés avec les contraintes liées aux circonstances exceptionnelles que nous connaissons.

Nous entrons dans une ère nouvelle où la guerre se traduit par un terrorisme aveugle et planétaire. Une lutte totale, sans merci doit s’engager contre notre ennemi, l’Etat islamique qui nécessite la mise en œuvre d’une grande coalition internationale que la France appelle de ses vœux.

Nous devons désormais nous sentir tous concernés dans ce combat qui nécessite vigilance, rassemblement et unité.