René Danési : « Jamais les maires n’ont été aussi inquiets » L’Alsace

« Jamais, en quarante ans, les maires n’ont eu autant de sujets de préoccupation », constate René Danési, nouveau sénateur (UMP) du Haut-Rhin, à qui est revenu l’honneur d’organiser le dîner offert par les quatre sénateurs aux 140 élus haut-rhinois, présents à Paris au congrès des maires. Président de l’Association des maires du Haut-Rhin, René Danési cite les dotations, le fonds de péréquationet bien sûr la réforme territoriale.« La grande Région suscite des réactions négatives. Mais il existe aussi une inquiétude liée à l’organisation territoriale, avec la répartition des compétences entre le Département, les intercollectivités et les communes », résume-t-il.

René Danési et Catherine Troendlé ont fait visiter le Sénat, mercredi soir, aux maires et adjoints le dîner offert sénateurs du haut-rhinois. Avant par les quatre département.DR Accord UMP-UDI pour les départementales. - Même si les parlementaires UMP et UDI continuent de ferrailler contre l’Alca, ils n’ont pas perdu de vue les élections départementales des 22 et 29 mars 2015. La page des sénatoriales étant tournée, des discussions ont commencé. Et les responsables des deux formations tablent sur« un accord global ». « Les négociations n’ont pas commencé, mais nous espérons présenter les meilleures équipes pour gagner la bataille pour l’Alsace », souligne le sénateur Jean-Marie Bockel, président de l’UDI du Haut-Rhin. C’est un véritable casse-tête car ce sont des équipes de deux candidats -un homme et une femme - avec deux suppléants qui se présenteront dans les nouveaux cantons.

Sans oublier la question des sortants Alca ? Acal ? Alsace-Lorraine-Champagne ? -Comment appeler la future grande Région Est ? Alca, comme l’acronyme d’Alsace/LorrainelChampagne-Arde nne ? La loi voudrait qu’en attendant la décision de l’assemblée élue, on prenne les Régions par ordre alphabétique, ce qui donnerait Acal.

Pour le président Philippe Richert, c’est« Alsace-Lorraine-Champagne », si elle voit le jour. Et ne lui dites pas que c’est trop long Collomb et le TGV Rhin-Rhône. -Le maire de Lyon, Gérard Collomb, qui voulait venir à Strasbourg pour la réunion des« réformateurs »avec leTGV, a découvert que les horaires sont tout sauf pratiques, le week-end. S’il pouvait intervenir auprès du gouvernement pour que la première phase soit achevéeCe serait un soutien de poids pour le Rhin-Rhône ! Straumann en appelle à l’unité.

Le secrétaire départemental de l’UMP, Eric Straumann, qui a soutenu comme la plupart des parlementaires alsaciens Bruno Le Maire, a appelé, hier soir, à« un large rassemblement autour de Nicolas Sarkozy, dans un climat d’unité et de sérénité, pour assurer cette dynamique de reconquête ». Tout en relevant que« Le Maire a révélé un talent dont notre pays aura besoin à l’avenir » Mais on ignore comment les deux fédérations alsaciennes ont voté. La haute autorité, qui a supervisé les élections, avait écarté la possibilité de statistiques par département. Pour éviter les conflits comme en 2012.