« L’illusioniste », par Jean-Noël Cardoux

Comment peut-on s’extasier devant le virage social libéral du Président de la République ?

Après l’avoir annulée, il met en œuvre presqu’à la lettre la suppression des cotisations familiales pour les entreprises, prévue par le gouvernement Fillon en 2012. Elle est reportée en 2017 et financée par une augmentation timide de la TVA, destinée initialement au CICE appelé quant à lui, à disparaître.

La réduction réelle des charges sera de 10 milliards d’euros et non de 30 comme annoncé : une goutte d’eau devant les enjeux !

Bien entendu, pour donner des gages à la gauche de la gauche, il assortit tout cela de comités « Théodule » :

  • le comité stratégique de la dépense publique
  • et l’observatoire de créations de l’emploi.

Autrement dit les entreprises vont être mises sous surveillance avant même d’avoir bénéficié d’une quelconque réduction.

En conclusion, cinq années perdues, l’aveu de l’échec annoncé du CICE, des réductions de charges reportées dans trois ans - une éternité en matière économique - et la création de deux usines à gaz aussi coûteuses qu’inefficaces. Qui dit mieux ?