Sécurisation de l’emploi : le Gouvernement passe en force

Dans la nuit de samedi le Sénat a adopté la loi sur la sécurisation de l’emploi après un vote bloqué imposé par le Gouvernement sans les voix de leurs alliés communistes qui ont voté contre après avoir quitté l’hémicycle et sans les voix des écologistes qui se sont abstenus.

Et pourtant, le groupe UMP, plutôt favorable aux texte avait tendu la main à la majorité en vue d’un vote positif au prix de deux aménagements, l’un portant sur la suppression de la clause de désignation pour les organismes devant porter l’extension des mutuelles à tous les salariés afin d’ouvrir la concurrence, l’autre visant à assouplir les nouvelles règles du travail à temps partiel en faveur de certaines activités sensibles (emplois à domicile, secteur hospitalier, portage de presse entres autres…).

Ce passage en force des socialistes contre leurs propres alliés instaure de fait une nouvelle forme de gouvernement révélant ainsi un manque de sérénité qui n’est pas de bon augure pour les mois à venir.

Serait-ce la fin de la majorité plurielle ?

Jean-Noël Cardoux