Violences conjugales en période de confinement : Cyril Annecy, le Pellevat interpelle le gouvernement

En cette période exceptionnelle de confinement, les femmes victimes de violences conjugales sont particulièrement vulnérables. C’est pourquoi, afin de prévenir l’augmentation des violences et de protéger ces femmes, j’ai interpellé le gouvernement sur ce sujet.

J’ai notamment proposé la mise en place dans les plus brefs délais d’un plan d’urgence contre les violences faites aux femmes en période de confinement à l’instar de ce qui a été fait en Espagne.

Ce plan d’urgence passerait par l’instauration de diverses mesures telles que l’envoi d’une consigne à tous les services de police et aux services d’urgences pour leur rappeler les règles à appliquer en matière de prise en charge des victimes de violences ainsi que la mise en place d’un système d’alerte ouvert 24h sur 24 par une messagerie instantanée permettant aux forces de l’ordre de géolocaliser la personne y ayant recours.

J’ai de plus demandé un renforcement des équipes du numéro national Violences Femmes Infos et un soutien renforcé aux associations locales ayant des places d’hébergement. Il serait également souhaitable d’envoyer une circulaire aux juges aux affaires familiales pour leur demander de privilégier les ordonnances de protection. Cela permettra d’éloigner le conjoint violent et d’éviter à la victime de se rendre dans des centres d’hébergement déjà pleins et où la circulation du virus est plus importante.

Enfin, le lancement d’une campagne nationale d’information et de prévention des violences au sein du couple en période de confinement accompagné de la mise en place au niveau national d’une assistance psychologique, juridique et sociale en ligne permettrait une meilleure information des victimes et une meilleure prise en charge de ces dernières.

CYRIL PELLEVAT
Sénateur de la Haute-Savoie