Bruno RETAILLEAU : Retraites « Sans clarté, sans chiffrage la grogne des Français ne va pas se tarir ! »

Il est temps que le Premier ministre soit clair et raisonnable sur sa réforme des retraites. Il est temps d’en finir avec les déclarations contradictoires de tous les membres du gouvernement. Ils donnent l’impression de réciter une leçon dont ils ne comprennent pas le sens.

Sans clarté, sans chiffrage la grogne des Français ne va pas se tarir.
Une bonne réforme, c’est une réforme :

  • qui annonce le maintien du niveau de vie de tous les retraités d’aujourd’hui et de demain ;
  • qui prolonge progressivement l’âge de départ à la retraite pour tenir compte de l’allongement de l’espérance de
    vie et assurer le financement de notre système par répartition ;
  • qui revalorise les petites retraites qui ne permettent pas de vivre décemment ;
  • qui prenne en compte la pénibilité réelle de certains métiers ;
  • qui valorise les familles, car ce sont les enfants d’aujourd’hui qui seront les actifs de demain ; - qui fasse disparaître les régimes spéciaux non justifiés.

Une bonne réforme ce n’est certainement pas opposer les jeunes aux plus âgés comme le fait aujourd’hui le gouvernement. Ce n’est certainement pas non plus ponctionner dans les réserves des caisses excédentaires qui ont fait des efforts, pour financer les retraites du secteur public.

Si le gouvernement n’entend pas cela, c’est la porte ouverte à l’injustice et les Français le sentent.

Bruno Retailleau,
Président du groupe Les Républicains au Sénat