Bruno RETAILLEAU : « Le progressisme macronien n’aime décidément pas les familles ! »

Jean-Paul Delevoye s’en prend une nouvelle fois à la famille.

Levant le voile sur ses intentions, Jean-Paul Delevoye a franchi cette semaine une nouvelle marche en défaveur des familles.

Ce qu’il a annoncé est grave pour deux raisons :

  • D’abord, parce qu’il prévoit de supprimer totalement le dispositif qui permet aux femmes de valider huit trimestres par enfant dans le privé et quatre dans le public. Ce qu’on appelle la « majoration d’assurance » va disparaître !
  • Ensuite parce que, contrairement au discours rassurant, le ministre a prévu de remettre en cause les droits acquis par les femmes ; la « majoration d’assurance » disparaîtra non seulement pour l’avenir mais également pour le passé.

Le diable est dans le détail et la réforme des retraites du gouvernement montre, de plus, qu’elle se traduira par une régression des droits et par une remise en cause de toute la politique familiale en France. C’est injuste ! Mais c’est une constante de ce gouvernement. Le progressisme macronien n’aime décidément pas les familles.

Bruno Retailleau
Président du groupe Les Républicains au Sénat