Roger KAROUTCHI - Immigration et droit d’asile : « Chiche monsieur le Président ! »

Communiqué de presse de Roger Karoutchi, le 17 septembre 2019 au lendemain du discours d’Emmanuel Macron devant les parlementaires sur la question de l’immigration.

Devant les parlementaires En Marche abasourdis, le Président Macron a tenu un discours de fermeté et de réalité sur l’immigration et le droit d’asile.

En fait, il avait déjà abordé cette thématique à l’issue du Grand Débat, conscient de l’état de l’opinion et de la perte de contrôle de l’Etat sur la situation migratoire.

Mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Il ne suffit pas d’un débat général et sans conséquences sur l’immigration et le droit d’asile à l’Assemblée nationale et au Sénat, il faut des mesures fortes correspondantes à la tonalité du discours si l’on veut que celui-ci ne soit pas simplement une incantation sans lendemain.

Au Sénat, le Gouvernement s’est opposé fermement, voire de manière indignée à mes amendements sur la définition par le Parlement de quotas d’immigration, sur le renforcement des moyens mis en place pour le raccompagnement aux frontières, sur la redéfinition des pays d’origine sûrs, sur la réforme de l’Aide Médicale d’Etat (AME) dont les dérapages sont connus.

Vérité d’hier n’étant pas vérité de demain, j’attends et je soutiendra des actes forts de Monsieur Castaner et de Madame Buzyn pour redéfinir les politiques appliquées et les moyens mis en œuvre.

A défaut, loin de régler les problèmes, le discours ne s’apparentera qu’à une énième tentative de séduction de l’électorat de droite.

Roger Karoutchi
Ancien Ministre
Sénateur des Hauts-de-Seine