Cyril PELLEVAT « Les défaillances de Parcoursup face au succès de la formation en soins infirmiers. »

J’ai souhaité attirer l’attention du Ministre de l’Education Nationale sur la situation de nombreux candidats à la formation en soins infirmiers qui se retrouvent sans affectation.

Les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) sont pour la première fois intégrés à la plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur Parcoursup pour lesquels il n’est donc plus nécessaire de réussir un concours d’entrée. La formation se trouve victime de son succès puisque que près de 100 000 candidats (10%) l’ont plébiscitée cette année, parmi les 900 000 inscrits sur Parcoursup, bien loin des 30 920 places ouvertes.

Si l’on peut se réjouir de l’engouement pour ce métier et de la centralisation de cette formation sur la plateforme, on ne peut que déplorer le fait que des milliers d’élèves se retrouvent sans affectation pour la rentrée de septembre 2019 et contraints de renoncer à leurs aspirations professionnelles dans le secteur d’exercice infirmier.

J’ai demandé au Ministre de l’Éducation Nationale de nous indiquer les solutions qu’il envisage de prendre pour permettre aux élèves d’aller au bout de leur ambition dans le secteur infirmier, alors qu’ils sont aujourd’hui victimes des lacunes de Parcoursup.

Cyril PELLEVAT
Sénateur de la Haute-Savoie