Projet de loi école : le Sénat améliore le texte

Le Sénat vient d’adopter le projet de loi pour une école de la confiance, après avoir largement modifié le texte. Si le besoin de réformer l’école primaire fait consensus, le projet de loi du gouvernement était décevant. Le rôle du Sénat était de l’améliorer !

Projet de loi de circonstance, de communication plus que de réflexion sur le fonctionnement de l’école et sur les moyens d’améliorer le niveau scolaire des petits Français, ces mesures juxtaposées sans réelle cohérence ou ajoutées en cours de lecture formaient un ensemble qui ne traitait malheureusement pas des difficultés de notre système éducatif. Les deux mesures emblématiques du texte, l’obligation d’instruction abaissée à trois ans et la formation obligatoire de 16 à 18 ans, ont surtout valeur de symboles.

Les sénateurs Les Républicains sont intervenus pour combler les lacunes du texte, dues à l’impréparation de celui-ci et à la précipitation du gouvernement !

Renforcer l’exemplarité et le respect : les sénateurs Les Républicains ont réaffirmé la place des enseignants dans notre société, en confortant leur autorité dans les classes et les établissements.

Garantir la laïcité : les sénateurs Les Républicains ont également rappelé l’obligation de neutralité religieuse à l’école en interdisant le port du voile lors des sorties scolaires.

Responsabiliser les familles : le Sénat a voté pour le renfort des liens de responsabilité entre la famille et l’école en prévoyant la suppression des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire répété des enfants.

Pérenniser l’école dans les territoires ruraux : les sénateurs Les Républicains ont entendu la demande des élus locaux, du personnel enseignant et des parents, ils ont supprimé le regroupement des écoles et des collèges. Cette disposition risquait en réalité de mettre en péril la pérennité des écoles dans nos territoires ruraux au profit des établissements urbains.

La rédaction issue du Sénat est une rédaction équilibrée, aboutie, reposant sur le dialogue. Les sénateurs Les Républicains appellent de leurs vœux un accord en commission mixte paritaire concernant les nombreux ajouts, précisions et modifications introduites par le Sénat !

Le Groupe Les Républicains au Sénat