Frédérique Puissat - Le Gouvernement signe la mort de 50 ans de paritarisme en France !

Question d’Actualité au Gouvernement relative à l’assurance-chômage, posée par Madame Frédérique Puissat, sénatrice de l’Isère, le mardi 12 février 2019.

Mme Frédérique Puissat - L’échec de la négociation sur la réforme de l’assurance chômage, alors que la précédente convention datait de juillet 2018, était annoncé.

Un amendement tardif lors du projet de loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel ne plaçait pas le débat sous les meilleurs auspices. Vous voulez recentraliser le débat, au mépris du débat démocratique - avec le Parlement, comme avec les partenaires sociaux.

Vous demandiez 3 à 4 milliards d’euros d’économies dans la lettre de cadrage et un bonus-malus déjà acté par le président de la République, alors que vous aggravez le déficit de l’Unedic de 500 millions d’euros ; c’est une provocation !

En remplaçant les cotisations chômage par de la CSG, en préférant la solidarité à l’assurance, vous déresponsabilisez les syndicats et signez la fin du paritarisme.

M. Benjamin Griveaux, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement - Conformément à l’engagement du président de la République lors de sa campagne, le Gouvernement a placé la réforme du travail au coeur de son projet politique.

Nous regrettons l’échec des négociations, malgré un délai supplémentaire accordé par le Gouvernement. Il revient à celui-ci de reprendre la main pour lutter contre la précarité et inciter au retour à l’emploi.

Nous voulons toujours plus de CDI et que la reprise d’emploi soit plus favorable que le chômage.

Muriel Pénicaud a engagé une large consultation avant des décisions au printemps et un décret applicable cet été. Le Gouvernement ne remet nullement en cause le paritarisme mais prend ses responsabilités pour lutter contre le chômage.

Mme Frédérique Puissat - Que nous laisse-t-on croire et que vit-on ? On nous fait croire que le Gouvernement écoute les citoyens, les élus et les partenaires sociaux, mais il signe en réalité la mort de cinquante ans de paritarisme en France !

[VIDEO] Revoir la QAG de la sénatrice Puissat et la réponse du Ministre