Loi Anticasseurs : l’exécutif devrait laisser travailler sereinement le Parlement !

Le Président de la République a décidé de saisir le Conseil constitutionnel sur le projet de loi anticasseurs adopté par l’Assemblée nationale et que le Sénat va examiner demain.

Après avoir été défavorable à ce projet quand il était porté par le Sénat, puis soudainement favorable au point de voir l’Assemblée nationale le durcir, l’exécutif est désormais ni pour, ni contre, bien au contraire !

C’est un bien cruel désaveu infligé à sa majorité et c’est une bien curieuse annonce alors que le texte n’est même pas encore adopté puisque le Sénat ne l’a pas encore voté !

Tout cela laisse une grande impression d’amateurisme et décrédibilise l’action publique.

L’exécutif devrait laisser travailler sereinement le Parlement au lieu d’interférer sans cesse de manière contradictoire. En effet, le sujet est grave, car il concerne la sécurité des forces de l’ordre et la liberté des Français de manifester pacifiquement. Le Gouvernement doit cesser de jouer au plus fin avec les Français et dire clairement s’il assume de lutter contre les casseurs.

Bruno Retailleau
Président du groupe Les Républicains au Sénat