Débat national : « Attention à l’écran de fumée » prévient Cédric Perrin

Cédric Perrin, Sénateur de Belfort, a interrogé cet après-midi, à l’occasion des questions au Gouvernement, le Premier ministre sur les objectifs du « grand débat » et sur le décalage entre la communication du président de la République qui prône la concertation et l’écoute, et les décisions verticales prises par ses ministres et sa majorité.

« Si le grand débat n’est qu’un écran de fumée, qu’une opération de communication destinée à mettre en scène le chef de l’Etat, la déception des Français sera à la hauteur des espoirs suscités par les effets d’annonce » prévient le Sénateur.

Et d’expliquer : « Concertation, discussion, négociation, ouverture sont les mots que le Chef de l’Etat martèle à juste titre dans ses échanges avec les maires ces dernières semaines. Il en a fait l’alpha et l’omega de sa nouvelle méthode de gouvernance et il a raison. Elle seule permettra de sortir de la crise car on ne peut pas réformer la société par voie d’autorité  ».

Or, en dépit de ces incantations, le Gouvernement ne change pas de méthode. «  Une réforme de la justice contre l’ensemble des professionnels du droit et sans prise en compte de la main tendue par le Sénat pour restaurer le dialogue, un projet de loi santé contre les professionnels du secteur qui dénoncent un texte élaboré sans concertation, l’annonce d’une réduction des dessertes TGV, le recours aux ordonnances pour réformer la politique des déchets…  » énumère Cédric Perrin qui rappelle le travail réalisé par le Sénat sur chacun de ces sujets.

"Pourquoi cette mise à distance ? Vous ne désamorcerez pas la crise en ne changeant pas votre méthode qui est celle du passage en force » alerte enfin le Sénateur.