Fusion Alstom / Siemens : ça suffit !

Lorsque l’on voit la décision de la Commission de Bruxelles sur la fusion Alstom-Siemens, on a envie de dire « Ça suffit  ! ».

Ça suffit de cette Europe qui ne voit pas que le monde change et que la concurrence est désormais mondiale ! Ça suffit de cette Europe qui joue contre les intérêts des Européens !

C’est aujourd’hui qu’il faut préparer l’industrie européenne pour concurrencer les géants chinois. Demain, il sera trop tard. Airbus nous a pourtant montré la voie à suivre.

Cette décision montre également le peu d’influence d’Emmanuel Macron. Sa voix n’a en rien infléchi la position de la Commissaire Margrethe Vestager. C’est un échec pour celui qui se rêvait en leader européen. Son autorité européenne reste modeste.

Enfin quel paradoxe. C’est « son Europe », celle qu’il défend, qui a pris cette décision. Lorsqu’Emmanuel Macron agite le spectre d’une « souveraineté européenne  » renforcée qui se substitue aux souverainetés nationales, il met les Etats dans la main de Bruxelles. On ne peut pas à la fois dénoncer les décisions prises par la Commission et avoir pour ambition de conforter son influence.

Bruno Retailleau
Président du groupe Les Républicains au Sénat