La question du coût des complémentaires santé

Comme le Groupe Les Républicains au Sénat l’avait indiqué au gouvernement lors des débats sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2019 (PLFSS), la question du coût des complémentaires santé, dont les frais de gestion sont en moyenne de 20 à 25 %, alors qu’ils ne sont que de 4,5% pour la Sécurité sociale, se pose.

Ne faut-il pas s’interroger sur le montant des frais de gestion des Organismes d’Assurance Maladie Complémentaire (OCAM) qui s’élèvent à plus de 7 milliards d’euros et dont les réserves, hors réserve prudentielle, atteignent plus de 50 milliards d’euros ?

Ces questions doivent être posées avant toute augmentation des cotisations des assurés. Ne faudrait-il pas rendre plus lisibles et intelligibles les prestations qu’elles vendent aux assurés ?

Posons également la question du risque d’uberiseration de la santé : les profits aux organismes financiers d’un côté et la paupérisation pour les médecins qui apportent la valeur ajoutée.

Les 7 milliards d’euros de frais de gestion des OCAM sont à mettre en parallèle avec le coût des honoraires des médecins généralistes qui est de 9 milliards d’euros par an.

Bruno Retailleau
Président du groupe Les Républicains