Devant la détresse du peuple et la violence des casseur, Emmanuel Macron doit agir !

Aujourd’hui l’anarchie a régné dans Paris et le gouvernement a été totalement débordé. Le saccage des rues parisiennes devient malheureusement, aux yeux du monde entier, un spectacle ordinaire.

Mais aujourd’hui aussi, beaucoup de Français ont été empêchés de manifester pacifiquement à cause des casseurs. Je crains que leur frustration ne fasse que redoubler leur détresse.

C’est pourquoi j’en appelle à la responsabilité d’Emmanuel Macron. Le président de la République ne peut pas continuer à contempler sans rien faire la détresse du peuple et la violence des casseurs.

Emmanuel Macron doit immédiatement éteindre la mèche qui a allumé le brasier en annulant la hausse des taxes sur le carburant. La reprise du dialogue est à ce prix.

Le gouvernement doit aussi prendre des mesures pour empêcher à l’avenir que les manifestations soient prises en otages par des bandes d’ultra violents.

Comment se fait-il que les forces de l’ordre aient été incapables de maîtriser la situation ?

Il y a quelques semaines, le Sénat a adopté une proposition de loi du groupe LR, qui permettait d’empêcher les black blocs et d’autres groupes violents ou cagoulés de venir perturber les manifestations. Le gouvernement n’a pas voulu y donner suite...

Je demande à Edouard Philippe de reconsidérer sa position et d’accepter cette solution. Il est extrêmement grave que le gouvernement refuse de prendre des moyens efficaces pour sécuriser les manifestations.

Cela fait très longtemps qu’en France la situation n’a été aussi grave. Le président de la République et le gouvernement doivent en prendre la mesure, par des mesures fortes. Tout cela n’a que trop duré !

Bruno Retailleau