Le gouvernement continue son œuvre de dénigrement des élus locaux

Décidément Gerald Darmanin ne change pas. Après le #BalanceTonMaire, dont il était l’initiateur, voici qu’il s’en prend une nouvelle fois au élus locaux en n’hésitant pas à tweeter des contre-vérités. Il continue son œuvre de dénigrement des élus locaux.

Le populisme n’a pas de limite pour le ministre de l’Action et des Comptes publiques. Il pense sans doute que sa politique de tweets fera oublier ses choix budgétaires désastreux pour le pouvoir d’achat des Français.

Le ministre, qui ne déjeune pas à moins de 100€ au restaurant nous dit-il, a besoin de boucs émissaires ; les élus sont tout désignés. D’un coté on dit les comprendre au Congrès des maires, de l’autre on les balance sur Twitter.

Les maires ne perçoivent pas un salaire, ils sont indemnisés. Le Sénat, à l’unanimité, a constaté qu’il était injuste de toujours et encore fiscaliser l’indemnité que reçoive pour leur engagement les maires des petites communes. Il a souhaité simplement revenir à la situation antérieure. Il n’y a aucun privilège accordé à quiconque. Leurs indemnités n’ont pas été augmentées.

La méthode de Gérald Darmanin, dont l’absentéisme lors du débat budgétaire aura été remarqué par tous les observateurs, qui consiste à désinformer et à lyncher n’est pas digne d’un ministre de la république.

Le groupe LR au Sénat