Age de départ à la retraite

Le Sénat s’est prononcé pour un report à 63 ans de l’âge de la retraite pour tous les salariés. D’abord, parce qu’il s’agit d’une mesure de justice : Dans les faits, les salariés du privé cotisant à l’AGIRC/ARCCO sont tenus de partir à 63 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

Ensuite parce que, ne pas avoir ce courage, c’est accepter la baisse des pensions de retraite. Si la durée du travail n’est pas allongée de façon mécanique, le niveau des pensions baissera.

Nous ne voulons pas de cette baisse.

Pour le Sénat, il paraît essentiel de ne pas paupériser les retraités et de leur garantir un niveau de vie et une évolution de ce niveau de vie décents.

Tous les pays en Europe ont allongé la durée du temps de travail pour ne pas léser les retraités actuels et futurs.

C’est une mesure de justice et de bon sens. En 1945, l’âge de départ à la retraite était fixé à 65 ans pour une espérance de vie qui atteignait 69,5 ans.

Aujourd’hui, l’âge de départ légal est fixé à 62 ans et l’espérance de vie est supérieure à 82 ans. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes.

Ceux qui font croire que l’on pourra maintenir le niveau des pensions sans allonger un peu l’âge de départ en retraite trompent les Français. En réalité, dans la droite ligne de la hausse de la CSG, ils font le choix d’appauvrir les retraités.

Groupe Les Républicains au Sénat