Bruno Gilles : « Comment comptez-vous rétablir l’autorité de l’Etat dans les zones de non-droit ? »

Question d’Actualité au Gouvernement posée par Bruno Gilles, Sénateur Les Républicains (Bouche-du-Rhône).

« Aujourd’hui, nous vivons côte à côte ; demain, je crains que nous ne vivions face à face », a déclaré pathétiquement Gérard Collomb avant de quitter la place Beauvau.

Quel aveu d’impuissance ! Même les gendarmes et les pompiers sont pris pour cible. Les causes de l’insécurité sont multiples. À Marseille, deuxième ville de France, les collectivités territoriales s’activent mais ne peuvent pas tout. L’État n’assume plus ses devoirs régaliens. Deux commissariats ont fermé à Marseille et cinq sont fermés le soir et le week-end. Les policiers sont en sous-effectifs et manquent cruellement de moyens, en dépit des promesses et des visites de ministres.

Monsieur le Premier ministre, comment comptez-vous résoudre les problèmes d’insécurité, notamment à Marseille, et restaurer l’autorité de l’État, à la hauteur de l’enjeu ?