Christine Bonfanti-Dossat : « La suppression du dispositif d’exonération des charges patronales pour l’emploi des travailleurs saisonniers va pénaliser tous les secteurs agricoles. »

Question d’Actualité au Gouvernement posée par Christine Bonfanti-Dossat, Sénateur Les Républicains (Lot-et-Garonne).

Après la refonte ratée de la carte des zones défavorisées simples, après la baisse du budget de la PAC, l’humiliation des retraites agricoles, le rendez-vous manqué de la loi Agriculture et alimentation, vous voulez supprimer le dispositif d’exonération des charges patronales pour l’emploi de travailleurs occasionnels dans l’agriculture.

La perte est de 189 euros par mois pour un employeur. Au niveau national, ce sont de 144 à 178 millions d’euros alors que le travail saisonnier est plus de vingt fois plus cher qu’en Allemagne et en Espagne. En Lot-et-Garonne, cela concerne 27 000 emplois ! Tous les secteurs, notamment l’arboriculture, le maraîchage, l’horticulture et la viticulture seront pénalisés.

Nos agriculteurs seront-ils obligés de traverser la rue pour trouver du travail ?