« Cachez cet Aquarius que je ne saurais voir ! »

« Cachez cet Aquarius que je ne saurais voir ! » : ainsi pourrait-on résumer l’attitude d’Emmanuel Macron dans ce nouvel épisode autour de l’Aquarius. D’un côté, le président de la République ne cesse de faire la leçon aux Italiens ou aux Hongrois pour qu’ils accueillent des migrants et de l’autre, il refuse de les accueillir à Marseille.

Cette tartufferie d’Etat ne peut plus durer. Elle est moralement condamnable et politiquement irresponsable : souffler le chaud et le froid comme le fait Emmanuel Macron est le meilleur moyen de créer de nouveaux appels d’air pour une immigration incontrôlée que nous n’avons plus les moyens d’intégrer.

Une autre politique s’impose, mobilisant un maximum d’Etats européens, afin de mettre en place notamment un blocus humanitaire et sécuritaire en Méditerranée. Blocus humanitaire pour sauver les migrants des noyades éventuelles, et blocus sécuritaire pour lutter contre les passeurs, exiger que les ONG ne renforcent pas, par leurs actions, les filières d’immigration illégale et reconduire les embarcations jusque dans leurs ports d’origine.

Bruno Retailleau
Président du groupe Les Républicains au Sénat