Affaire Benalla : « Le grand manager de cette affaire, c’est le président de la République »

François-Noël Buffet, sénateur du Rhône, se félicite qu’Alexandre Benalla soit entendu par la commission d’enquête du Sénat mais il s’attend à des réponses incomplètes.

L’ex-chargé de mission d’Emmanuel Macron a finalement accepté, à contre-coeur, de se rendre devant la commission d’enquête du Sénat, a priori le mercredi 19 septembre. « Si la convocation n’est pas encore partie, elle partira aujourd’hui », confirme mercredi 12 septembre François-Noël Buffet, sénateur du Rhône, vice-président de la commission des lois.

L’élu se félicite de ce revirement mais regrette que la commission d’enquête ne puisse pas interroger Emmanuel Macron, qui est selon lui, « le grand manager de cette affaire ». Selon François-Noël Buffet, Emmanuel Macron « était au courant de tout, il a couvert tout cela ».

Emmanuel Macron a d’ailleurs dit devant ses équipes qu’il assumait et qu’on devait ’aller le chercher’, tout en sachant que c’était impossible

François-Noël Buffet à franceinfo

La commission d’enquête va donc interroger Alexandre Benalla le 19 septembre, confirme le sénateur. Hier, l’ex-chargé de mission d’Emmanuel Macron a finalement accepté de venir témoigner après avoir refusé dans un premier temps. « Il a essayé par tous les moyens de se soustraire à cette audition et s’est rendu compte qu’il commettait une erreur », affirme François Noël Buffet, qui rappelle que « c’était juridiquement possible d’envoyer la police le chercher ».