Lutter plus efficacement contre les rodéos motorisés

La proposition de loi sur les rodéos motorisés a été adoptée au Sénat aujourd’hui conformément au texte de l’Assemblée nationale, afin de permettre une application rapide du texte.

Je me réjouis de cette adoption rapide qui crée enfin un délit permettant de sanctionner les auteurs de rodéos motorisés. L’intervention des forces de l’ordre étant délicate au moment de la constatation d’un rodéo du fait des risques engendrés par une éventuelle course poursuite, je pense qu’il faut leur permettre d’agir dans un cadre plus sécurisé. C’est pourquoi j’ai déposé deux amendements visant à interpeller la Ministre Jacqueline Gourault sur la nécessité d’aller plus loin.

En effet, de nombreux véhicules utilisés pour la pratique des rodéos motorisés sont interdits sur la voie publique (comme les mini motos), ou autorisés sur la voie publique mais sans avoir fait l’objet d’une homologation ou dont les caractéristiques ne ou encore équipés de dispositifs non homologués (comme un pot d’échappement débridé).

J’ai donc proposé la confiscation de ces véhicules, indépendamment de la constatation d’un rodéo, pour que les forces de l’ordre interviennent en toute sécurité. En séance, j’ai choisi de retirer ces amendements permettant ainsi un vote conforme et une mise en application rapide du texte

Toutefois, je pense que l’on ne peut pas s’arrêter là et qu’il faut trouver un moyen encore plus efficace de lutter contre l’utilisation de ces véhicules. Je proposerai à nouveau des amendements en ce sens dans le cadre de la loi d’orientation sur les mobilités qui sera discutée à l’automne.

Fabienne Keller
Sénatrice du Bas-Rhin