Gérard Larcher, Président du Sénat, était l’invité de France Info mercredi 18 juillet 2018

Le président Les Républicains du Sénat, a dit redouter un changement de « nature de la Ve République », alors que l’Assemblée nationale vient de voter la possibilité pour le président de la République d’assister au débat du Congrès.

Le président du Sénat a fait part de sa « totale réserve » quant à la possibilité pour le président de la République d’assister au débat du Congrès, après s’y être exprimé. L’Assemblée nationale a ouvert la voie à ce changement, dans la nuit de lundi à mardi.

« Ça a été obtenu dans un double salto arrière. La semaine précédente, Richard Ferrand [chef de file les députés LREM] disait que c’était une mauvaise idée, voilà qu’on passe à Versailles et ça devient une idée géniale », a lancé Gérard Larcher.

« Les Français élisent le président de la République, responsable devant eux, qui est aussi un arbitre, au-dessus des partis politiques, même s’il appartient à une formation politique. Le Premier ministre, lui, est responsable devant le Parlement. La confusion des genres change la nature de la Ve République », a poursuivi Gérard Larcher. Le rôle du chef du gouvernement va changer également, affirme le sénateur des Yvelines. « Le Premier ministre sera autre chose, il sera le premier des ministres. (...) Je dois vous dire ma totale réserve, et on ne fera pas de double salto arrière, mais plutôt un salto avant », a conclu le président du Sénat.