« Le Gouvernement doit protéger les festivals »

Cédric Perrin, Sénateur du Territoire de Belfort, a interrogé Françoise Nyssen, ministre de la Culture, sur les graves conséquences, pour les festivals, de la circulaire du 15 mai 2018 qui régit la facturation des services d’ordre.

« Les festivals sont aujourd’hui menacés par la hausse des charges liées à la sécurité et nous risquons d’assister à une mise en péril de l’offre et de l’initiative culturelle de nos territoires  » a expliqué le Sénateur à l’occasion des questions d’actualité au Gouvernement qui se tenait cet après-midi au Sénat.

Illustrant son propos par les difficultés rencontrées par le festival des Eurockéennes de Belfort, il a détaillé l’interprétation des services de l’Etat qui, pour justifier l’explosion des frais de sécurité, qualifie le festival de «  lucratif  ».

«  Par un coup de baguette magique, le festival des Eurockéennes se voit opposer pour la première fois depuis 30 ans un caractère lucratif. Cette re-qualification imprévisible et inexpliquée pourrait entrainer une augmentation de 800 % de ses coûts de sécurité mais surtout, un changement de régime fiscal et la fin du mécénat !  » déplore Cédric PERRIN qui demande à l’Etat de corriger cette qualification erronée et abusive et ainsi, permette au festival de bénéficier du bouclier fiscal accordé aux festivals à but non lucratif.

« Les défis étant déjà immenses pour les festivals, ils deviennent insurmontables quand le traitement est à géométrie variable » regrette le Sénateur qui attend du Gouvernement une réponse en cohérence avec les engagements présidentiels de promotion et de préservation de la culture.

En séance publique, la ministre s’est pour l’heure contentée d’indiquer que la situation était à l’étude par les services des ministères.