Les véhicules des personnes handicapées injustement verbalisés dans la capitale

La sénatrice de Paris Catherine Dumas vient d’interpeller la Mairie de Paris à propos de la verbalisation indue du stationnement des personnes handicapées dans la capitale.

A Paris, des places de stationnement sont aménagées et réservées aux véhicules utilisés par des personnes handicapées. Ces stationnements réservés, ainsi que tous les emplacements payants de surface, sont gratuits pour les personnes titulaires d’une CMI ou d’une carte européenne de stationnement, en application de la loi n° 2015-300 du 18 mars 2015.

Pourtant, dans un courrier qu’elle vient d’adresser à Christophe Najdovski, adjoint d’Anne Hidalgo en charge des transports, la sénatrice Catherine Dumas regrette la verbalisation répétée des agents chargés, depuis le début de l’année, de la verbalisation du stationnement dans la capitale.

Sur une photo qu’elle joint à son courrier (Cf ci-dessous), on peut voir que l’agent verbalisateur pose même l’avis de forfait juste au-dessus de la carte handicapée pourtant mise en évidence à l’intérieur du véhicule, derrière le pare-brise.

S’engage alors, pour le conducteur injustement verbalisé, une procédure de recours administratif préalable obligatoire (RAPO) fastidieuse et coûteuse pour faire valoir son bon droit.

La Sénatrice réclame donc une meilleure formation des agents verbalisateurs pour que cesse cette verbalisation injustifiée et, que la charte de confiance mentionne que la charge de la preuve en situation d’éventuelle infraction, soit portée par l’agent verbalisateur et non par la personne verbalisée.