La programmation du rappeur Médine au Bataclan est une provocation inadmissible

La programmation du rappeur Médine au Bataclan est une provocation inadmissible. Ce rappeur qui se revendique lui-même islamo racaille reprend l’imagerie du Jihad. Comment peut-on quelques années après l’abominable massacre et la mort de 90 victimes innocentes ne pas être indigné ?

Les paroles de ce rappeur sont des paroles de haine : « Crucifions les laicards comme à Golgotha » « Si j’applique la charia les voleurs pourront plus faire de main courante  » « Ton voile, ma sœur, dans ce pays, c’est don’t laik ».

Avec cette programmation, on atteint le comble de l’indécence et du mépris pour les victimes du terrorisme islamiste.

Ces paroles révèlent l’ampleur de la dérive communautarisme dans notre pays et l’urgence qu’il y a à mener un combat culturel pour défendre et protéger ce que nous sommes.

J’appelle le ministre de l’Intérieur à utiliser contre ce rappeur les mêmes armes que celles utilisées contre Dieudonné. Voilà un combat pour le Président de la République autrement plus utile que celui contre les fake news.

Bruno Retailleau
Président du Groupe Les Républicains au Sénat