Limitation à 80 km/h : « La proposition sénatoriale est une main tendue au Premier ministre » plaide Michel Raison

Michel Raison, Sénateur de la Haute-Saône, a présenté hier soir au Gouvernement, en séance publique, la proposition du Sénat de décentraliser la réduction de la vitesse à 80km/ h au niveau des départements.

Cette mesure, fruit des travaux rendus par le groupe de travail sur la sécurité routière, propose d’appliquer la réduction de vitesse, non pas de manière uniforme, mais de façon décentralisée, au niveau des départements, afin de l’adapter aux réalités des territoires. « Cette proposition est une main tendue au Premier ministre avant notre rencontre du 14 juin  » explique le Sénateur, appelant le Gouvernement à entendre cette alternative soutenue par l’ensemble des groupes politiques au Sénat - à l’exception du groupe de la majorité présidentielle.

« Plutôt qu’une décision éloignée des réalités, nous proposons une mesure décentralisée, affinée, concertée et responsabilisant les acteurs » résume Michel Raison qui espère que la sagesse et le pragmatisme l’emporteront.

A l’occasion de ce débat, le Sénateur a souhaité rappeler les embuches que le groupe de travail a dû surmonter « pour obtenir des réponses », que ce soit sur l’étude du centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, le Cerema, ou sur l’étude de l’accidentalité. « Ces résistances témoignent du manque de fondement scientifique dans la mesure initiée par le Gouvernement  » estime Michel Raison qui a tenu à souligner enfin « la fracture qui existe au sein même du Gouvernement sur cette proposition ». !