Le Sénat vote la réforme SNCF

Le Sénat à adopté à une très grande majorité le projet de loi de la réforme SNCF en séance publique.

Avec l’ouverture à la concurrence de la SNCF, une réforme en profondeur du système ferroviaire est aujourd’hui indispensable. Il apparaît clairement que les performances de la SNCF sont insuffisantes et nécessitent modernisation et adaptation de l’entreprise.

Favorables à l’ouverture à la concurrence, les Sénateur ont adopté en commission des modifications afin d’atteindre 4 objectifs :

  • Préserver les dessertes TGV utiles à l’aménagement du territoire
  • Renforcer les garanties offertes aux salariés
  • Poser les conditions d’une ouverture à la concurrence réussie
  • Maintenir un niveau de sécurité et de sureté au sein du système ferroviaire

Gérard Cornu, sénateur de l’Eure-et-Loir et rapporteur du texte de la réforme ferroviaire, a rappelé que les sénateurs Les Républicains étaient très attachés au maintien des dessertes des petites et moyennes villes et qu’ils resteront vigilants à ce que l’ouverture à la concurrence ne dégrade pas l’aménagement du territoire français.

Jeudi 14 juin 2018, le Sénat a adopté, par 245 voix pour et 83 voix contre, les conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire, ainsi considéré comme définitivement adopté.