Evolution des formations professionnelles : Catherine Troendle obtient une réponse de la Ministre du travail

Catherine Troendle, Sénateur du Haut-Rhin, Vice-Présidente du Sénat, a interrogé, par voie de question écrite, Madame Muriel Penicaud, Ministre du travail, sur l’absence de formation spécifique des spécialités de la salle de bains.

Il n’existe pas de réglementation concernant les métiers de la salle de bains, le métier de bainiste n’existant même pas. La salle de bain est pourtant une pièce très technique qui demande des compétences avec un champ d’application élargi. C’est pourquoi les entreprises de la salle de bains ont parfois du mal à recruter des spécialistes de ce domaine. Il conviendrait donc de créer une formation spécifique pour les métiers de la salle de bains.

Elle lui a donc demandé : « quelles mesures le Gouvernement entend mettre en place pour créer une formation de bainiste ou le cas échéant, les modalités que devraient suivre des entreprises de la salle de bains pour créer elles-mêmes une formation (reconnue par l’État) de bainiste ».

Dans sa réponse, la Ministre a précisé que ce sont les régions et non l’État qui ont compétence générale en matière de formation professionnelle continue, compétence réaffirmée par la loi relative aux libertés et aux responsabilités locales du 13 août 2004.

Enfin, s’agissant de l’élaboration du contenu des formations, elle lui a répondu que les transformations de l’apprentissage et de la formation professionnelle, envisagées par le Gouvernement dans le cadre du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel - qui sera examiné en conseil des ministres à la fin du mois d’avril -, prévoient notamment que les partenaires sociaux des branches professionnelles au plus près des réalités socio-économiques des métiers puissent co-écrire les diplômes professionnels avec l’Etat.

Catherine Troendle se félicite que la question des formations professionnelles soit enfin traitée par le Gouvernement. Elle ne manquera pas de rester vigilante quant à l’application des annonces de la Ministre.