NDDL : Malgré l’abandon de l’aéroport, la violence des Zadistes

Le fameux « en même temps » d’Emmanuel Macron atteint ses limites à Notre-Dame-des-Landes.

D’un côté, les affrontements violents contre les forces de l’ordre montrent que les zadistes ne sont ni de doux rêveurs, ni de gentils pacifistes. Ils ont tiré des fusées en direction d’un hélicoptère de la gendarmerie et blessé 4 gendarmes. Il s’agit de militants violents qui depuis des années ont installé une zone de non-droit.

« En même temps », Emmanuel Macron a donné raison à ces extrémistes violents. Il leur a donné raison contre les décisions de justice et contre un référendum. Ce n’est pas pour autant qu’il aura évité l’affrontement.

En définitive, nous aurons eu à la fois l’abandon de l’aéroport et la violence.

C’est l’échec du gouvernement sur toute la ligne.

Bruno Retailleau
Président du Groupe Les Républicains au Sénat