La modernité ça ne peut pas être moins de démocratie et plus d’autoritarisme !

Monsieur Castaner qui se dit progressiste a une curieuse conception de la démocratie.

D’abord, les parlementaires En Marche sont priés de marcher au pas. Aucune tête ne doit dépasser. Pas de débat chez LREM a-t-il dit. Ensuite, toute opinion différente est considérée par lui comme une agression. L’opposition doit se taire ! Enfin, pour monsieur Castaner le monde serait divisé en deux, les tenants du mal et ceux du bien. Il y aurait d’un côté un pôle réformateur et de l’autre les tenants de l’immobilisme.

La modernité ça ne peut pas être moins de démocratie et plus d’autoritarisme.

L’opposition ne se laissera pas museler par la volonté de toute puissance d’Emmanuel Macron, elle ne tombera pas dans le piège tendu, elle ne se laissera pas intimider. Il faut que LREM s’habitue à ce que tout le monde ne soit pas toujours d’accord à 100% avec le Président de la République.

Pour l’instant, ce qui manque à la réforme constitutionnelle d’Emmanuel Macron, c’est du sens. Une direction qui ne se limite pas à affaiblir le Parlement et à diminuer la représentation des territoires les plus abandonnés par Paris.

Bruno Retailleau
Président du Groupe Les Républicains au Sénat