42ème Journée internationale des Droits des Femmes : l’égalité hommes-femmes est encore loin d’être acquise !

Aujourd’hui est célébrée la journée internationale de la femme, dédiée aux droits de la femme et dont le but est de faire évoluer les mentalités, notamment aux travers de campagnes de sensibilisation.

Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée Internationale de la femme trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Pourtant, quarante et un ans plus tard, l’égalité entre les hommes et les femmes est encore loin d’être acquise !

Les chiffres montrent encore que les femmes, en équivalent temps plein, « ont un salaire inférieur de 18,6 % » à celui des hommes.

De plus, « près de 11 % des écarts de salaires entre les deux sexes sont inexpliqués et relèvent d’une discrimination ‘‘pure’’ ».

Pourtant, l’INSEE relève que les femmes poursuivent leurs études plus longtemps que leurs confrères masculins.

Les inégalités face au marché du travail s’accroissent même, pour les femmes, en fonction du nombre d’enfants qu’elles ont. Ainsi, le taux d’activité des femmes de 25 à 49 ans est de 92 % pour celles qui vivent avec un seul enfant, alors qu’il est de 59 % pour celles qui vivent avec quatre enfants ou plus[3].

La journée de la femme passe, les inégalités restent !

Pour Catherine Troendle, Sénateur du Haut-Rhin : « un jour par an pour parler de la condition féminine est un peu court et il nous faut nous approprier ce sujet, tous les jours de l’année, pour que peut-être, les statistiques s’améliorent avant la prochaine journée de la femme.

Les femmes représentent la moitié de notre population, il est temps de s’intéresser à leur sort et de répondre aux injustices économiques et sociales qui perdurent depuis trop longtemps dans notre pays ! ».