Proposition de loi visant à simplifier et mieux encadrer le régime d’ouverture des établissements privés hors contrat

Mercredi 21 février 2018, le Sénat examine une proposition de loi visant à simplifier et mieux encadrer le régime d’ouverture des établissements privés hors contrat, afin de prévenir les risques de radicalisation ou d’insuffisance pédagogique.

« L’action des écoles hors contrat apparait nécessaire à bien des endroits, je pense notamment aux établissements Montessori et Espérance banlieue dans nos quartiers défavorisés. » (Bruno Retailleau – Vendée).

Si nous devons tout mettre en œuvre pour lutter contre la radicalisation, nous ne devons pas pour autant porter atteinte aux établissements qui en optant pour le hors contrat, choisissent des méthodes et des pédagogies différentes, qui donnent de bons résultats. L’enjeu est donc de préserver leur liberté et de lutter contre les dérives sectaires.