Assemblée parlementaire de l’OTAN : Cédric Perrin souhaite porter la voix des parlementaires français

Cédric Perrin, Sénateur du Territoire de Belfort, premier vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, siège cette semaine au sein de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) réunie à Washington.

Les débats qui se tiennent au sein de la commission de la défense et de la sécurité - à laquelle appartient le Sénateur - ont une double composante : la politique de défense des Etats-Unis sous la présidence de Donald Trump et la mutation du lien entre l’OTAN et l’administration de ce dernier.

« Dans un contexte géopolitique profondément renouvelé, l’OTAN est confronté à des défis majeurs : les relations tendues entre les Etats-Unis et la Russie, les menaces terroristes émanant des théâtres de conflit du Moyen-Orient ou encore, les menaces liées par la ‘’guerre’’ informatique  » décrit le Sénateur qui juge dans ces circonstances « essentiel que la voix de la France soit entendue par l’Alliance  ».

«  D’une manière générale, cette commission militaire examine la transformation de l’Alliance, ses capacités, les opérations en cours, les perspectives à court et à long terme en matière de menace » explique le Sénateur. Et de poursuivre, « le but est de déterminer de quelle manière l’OTAN peut constamment améliorer sa préparation et son efficacité. Pour ce faire, l’Assemblée offre une tribune majeure et supplémentaire pour faire peser notre influence sur la prise de décisions ».