Catherine Deroche : « Les images récentes de la ZAD traduisent un sentiment de capitulation. Est-ce votre conception de l’état ? »