Michel Raison - Réduction à 80 km/h : Le Sénat crée un groupe de travail sur la sécurité routière

Suite à l’audition ce jour du délégué interministériel à la sécurité routière, le Sénat annonce la création d’un groupe de travail chargé d’évaluer les conditions dans lesquelles le Gouvernement s’est fondé pour décider l’abaissement, de 90 km/h à 80 km/h, de la vitesse maximale autorisée.

«  L’annonce du Premier ministre a été brutale et n’a, à aucun moment, été expliquée et étayée en dépit des multiples demandes qui ont été adressées par les parlementaires au gouvernement » rappelle Michel RAISON, Sénateur de la Haute-Saône, à l’origine de la lettre ouverte qui demandait, avec le soutien de Philippe BAS, Président de la commission des lois, la production des résultats de l’expérimentation sur la réduction de la vitesse.

« Gérard LARCHER, Président du Sénat, a été le premier à entendre notre appel à la pédagogie et à la concertation, ainsi que les inquiétudes légitimes exprimées par nos concitoyens. Créant ce groupe de travail à notre demande, le Sénat remplit sa mission trop souvent méconnue de contrôle de l’action du Gouvernement mais aussi celle de représentant des territoires » se félicite Michel RAISON qui regrette que sur un sujet aussi important, le Gouvernement ait balayé d’un revers de main l’indispensable travail préliminaire.

« Ce groupe de travail a vocation à effacer la dérobade du Gouvernement et à permettre, au terme de ses conclusions, l’ouverture d’un débat sur des bases scientifiques sérieuses afin de prendre des mesures utiles ayant un impact significatif » plaide le Sénateur et ajoute que, « seule cette méthode peut permettre l’acceptabilité des citoyens ».

C’est pourquoi, de manière complémentaire à cette initiative, les sénateurs demandent solennellement au Gouvernement d’attendre les conclusions du groupe de travail avant toute prise de décision visant à modifier la réglementation en la matière.

Michel RAISON, Sénateur de la Haute-Saône, Jean-Luc Fichet, Sénateur du Finistère et Michèle Vullien, Sénatrice du Rhône, composent ce groupe de travail qui remettra ses conclusions dans deux mois environ.