Bernard Bonne : « La décision du gouvernement de supprimer 40% des contrats aidés par rapport à 2016 est inquiétante. »