Bruno Retailleau, Alain Joyandet : « Une réforme de l’AME est incontournable. »

A l’initiative d’Alain Joyandet et de Bruno Retailleau, le Sénat a diminué les crédits de l’Aide médicale d’État (AME).
Alors que des efforts sont demandés aux Français, il n’y a pas de limite budgétaire pour l’AME qui s’élèvera à 910 millions d’euros en 2018, contre 815 millions d’euros en 2017, soit une augmentation de plus 13 %.
Une réforme de l’AME est incontournable. Elle doit être recentrée sur les soins urgents, les maladies graves, les soins liés à la grossesse et les mesures de médecine préventive, comme c’est le cas en Allemagne, Espagne, Belgique, Italie.