Bruno Retailleau : « PLF 2018 : Le Sénat refuse de remettre en cause les dotations de l’Etat aux collectivités territoriales »

La majorité sénatoriale s’est abstenue sur le vote des crédits prévus par le PLF pour les collectivités territoriales.

La majorité sénatoriale a choisi de s’abstenir afin de ne pas remettre en cause les dotations de l’Etat qui se montent à 3,6 milliards d’euros et de manifester son désaccord sur la réforme de la taxe d’habitation et sur la contractualisation annoncée par le gouvernement.

Le gouvernement n’a pas souhaité devant le Sénat définir le contenu et les contours de cette contractualisation. Cela traduit le peu de cas que fait, sur ce sujet, le gouvernement de la représentation parlementaire.