Cyril Pellevat : Une délégation haut-savoyarde rencontre le Ministre de l’Economie

Suite à ma sollicitation, le Ministre de l’Economie Bruno LE MAIRE a accepté de recevoir une délégation haut-savoyarde à Bercy mardi 19 juillet, pour un rendez-vous qui portait sur 3 dossiers :

  • Tout d’abord un sujet brûlant : la fermeture à Marignier de la société PURE FISHING EUROPE SAS, qui détient la marque MITCHELL. Le maire de Marignier Bertrand MAURIS-DEMOURIOUX a sensibilisé le Ministre sur cette fermeture et les conséquences dramatiques pour les salariés.
  • Nous avons ensuite abordé les problèmes spécifiques aux sociétés coopératives agricoles et plus précisément aux coopératives laitières des Pays de Savoie et de la Franche-Comté. La filière laitière est créatrice d’emploi et se porte plutôt bien, mais nous devons veiller à assurer sa pérennité. Etaient présents messieurs Luc CHABERT, dirigeant de la Fromagerie CHABERT, Anthony GRANGER et Yannick BOTRON, respectivement salarié et directeur administratif et financier de la fromagerie CHABERT, et Sébastien GRANGE, président de la coopérative Les Fruitières de Savoie.
  • J’ai enfin souhaité faire part au Ministre de l’Economie de mon projet de réforme de la transmission familiale d’entreprises. Je prépare une proposition de loi sur ce sujet.

Bruno LE MAIRE, lorsqu’il s’était rendu en Haute-Savoie lors de sa campagne aux primaires de la droite et du centre, avait été convié à une réunion dans l’entreprise EXCOFFIER Recyclage sur ce thème, et s’était montré très réceptif.

Les entreprises familiales, vectrices d’emploi et de vitalité économique non délocalisable, ont un intérêt économique certain, pourtant le nombre de transmissions familiales est en baisse en France.

Notre pays est de plus en retard vis-à-vis de ses voisins européens : le taux de transmission intrafamiliale est ici inférieur à 25%, alors qu’il est de 58% en Allemagne, 72% en Italie. Je souhaite desserrer le frein fiscal, notamment en étendant le dispositif Dutreil et en mettant en place de nouveaux outils. Bercy y est favorable et me soutiendra dans ce sens.

Enfin, je ne pouvais pas rencontrer le Ministre de l’Economie sans lui faire part de mon inquiétude quant aux importantes conséquences pour les collectivités locales de la suppression de la taxe d’habitation et des 13 milliards d’euros d’efforts qui leur sont demandés.