Gérard Larcher : « Le parlement doit rester le lieu du débat démocratique »

Les Français ont fait ce soir le choix d’une abstention massive puisque moins de 50% de nos concitoyens se sont déplacés.

C’est le premier enseignement qu’il nous faut tirer de ce premier tour des élections législatives, c’est ce constat alarmant qui doit en premier lieu nous interpeller et nous conduire à la prudence et à l’humilité.

Les Français semblent ce soir confirmer le choix de l’élection présidentielle, c’est la logique de nos institutions. Pour autant, rien ne serait pire pour le fonctionnement de notre démocratie, qu’un parti doté d’une majorité écrasante et d’une opposition réduite à sa plus simple expression.

Une démocratie est un équilibre entre une majorité stable pour gouverner et une opposition capable de faire entendre sa voix, contrôler le gouvernement, et jouer son rôle institutionnel en approuvant quand les projets vont dans le bon sens, en s’opposant quand elle les juge contraire à l’intérêt général, en dénonçant quand les principes l’exigent.

C’est l’opposition constructive que je souhaite, intelligente, responsable et exigeante.

J’appelle à un sursaut de participation pour le 2ème tour, afin que cette élection ait une signification politique.

Le parlement doit rester le lieu du débat démocratique, il faut que les Députés LR/UDI y soient en un nombre suffisant pour faire vivre l’indispensable démocratie parlementaire.