Bruno Retailleau, Albéric de Montgolfier : « Le report de la réforme du prélèvement à la source n’est pas satisfaisant ! »

En repoussant l’application de la réforme du prélèvement à la source d’un an le gouvernement ne règle en rien les problèmes que pose le dispositif conçu par le précédent gouvernement socialiste.

Ce qui n’est pas acceptable dans le projet conçu par les socialistes, c’est qu’il va conduire à complexifier la tâche des entreprises transformées contre leur gré en collecteurs d’impôts sur le revenu. Alors qu’il faudrait alléger leurs contraintes, le prélèvement à la source les charge encore un peu plus. Le report de la réforme n’est pas satisfaisant !

Le Sénat a proposé par la voix de son rapporteur général de la commission des finances une solution alternative ; le prélèvement mensualisé et contemporain. C’est à dire un prélèvement par l’administration fiscale prenant en compte la simultanéité du paiement de l’impôt et du montant des revenus perçus. Ce scénario simple et opérationnel répondrait à la fois aux attentes des contribuables et aux craintes des entreprises.