Jean-Noël Cardoux : « la nomination de Nicolas Hulot au ministère de la transition écologique suscite inquiétude et interrogation chez les chasseurs. »

Au moment où la fracture entre le monde urbain et le monde rural n’a jamais été aussi profonde, la nomination de Nicolas Hulot au ministère de la transition écologique suscite inquiétude et interrogation chez les chasseurs.

L’organisation cynégétique de notre pays va être sensiblement modifiée avec l’émergence de l’agence française pour la biodiversité et les incertitudes pesant sur l’avenir de l’ONCFS.

Des engagements ont été pris. Il serait incompréhensible que la feuille de route du Ministre d’Etat ne soit pas le discours prononcé par le Président de la République devant l’assemblée générale de la Fédération Nationale des Chasseurs. Nous allons juger Nicolas Hulot sur ses actes.

Confronté à cette zone de turbulence, le monde de la chasse doit faire preuve de cohésion et de solidarité. Le groupe Chasse et Pêche au Sénat s’est toujours placé dans une telle perspective. Plus que jamais son unité et sa force de proposition seront des atouts majeurs dans les débats à venir afin de faire entendre la voix des chasseurs.