Fabienne Keller : « Strasbourg l’Européenne : rebondir après l’échec. »

Strasbourg n’accueillera pas l’Agence européenne du Médicament. C’est une déception d’autant que notre ville, capitale européenne et siège de la pharmacopée européenne, avait de vrais atouts à faire valoir.

Toutefois, nous ne pouvons pas nous permettre d’adopter sans cesse le rôle de « victime » et se laisser abattre. Nous devons agir plutôt que de subir, d’autant qu’un autre défi se présente clairement à nous.

En effet, suite aux travaux de rénovation du Parlement européen à Bruxelles, nous avons l’opportunité d’accueillir à Strasbourg des fonctionnaires du Parlement, les députés et leurs collaborateurs.

Je demande à la municipalité de Strasbourg de prendre les devants. Je souhaite qu’elle avance enfin des solutions immobilières et d’accessibilité qui permettraient au Parlement européen d’avoir toute sa place à Strasbourg.

Strasbourg se doit d’être au rendez-vous de cette opportunité historique pour son rayonnement européen.

Fabienne KELLER
Sénatrice
Vice-Présidente de la Commission des Affaires européennes.