Bruno Retailleau : « Saccage d’un lycée : Najat Vallaud-Belkacem devrait faire son mea culpa ! »

Comment Najat Vallaud-Belkacem peut elle reprocher à François Fillon de souffler sur les braises après le saccage d’un lycée de la région parisienne ?

Najat Vallaud-Belkacem traite ce qu’il s’est passé comme un incident ponctuel. Ce n’est pas un incident, c’est beaucoup plus grave. Nous sommes face aux conséquences du laxisme des politiques pénales menées depuis 5 ans, du choix de plus en plus assumé du communautarisme et de l’échec de l’école de la république.

Najat Vallaud-Belkacem devrait regarder les choses en face, les nommer et faire son mea culpa. Sans changement profond, sans réforme de fond, cette violence ne fera que croître.